princes des ennuis ▬ effroi de wendel ((j'ai enfin fini omg))

Effroi de Wendel
Neutre
avatar
Messages : 16
Date d'inscription : 21/11/2018
Mer 21 Nov - 20:48

Effroi de Wendel
nom de Wendel
prénom(s)
Effroi Arthur
age 21 ans
groupe Résistant
sorcier, moldu, créature magique ? mi-sorcier, mi-vélane
avatar marshall lee, adventure time
Description & facts

charisme éphémère d'un songe peu prospère, chaos d'éther d'un alcool dans l'air. il est de ceux qu'on inculque de tout les maux. enfant de la discorde, il t'observe avec malice comme une idée innovatrice et d'un rire d'arrogance. il jubile de tes doutes, de ton inconfort, il a toujours les bons mots pour créer ce malaise entre toi et lui, cette distance qui t'attire. ses charmes de vélane jouent, il s'en sert comme une arme ou comme un jouet qu'il brandit fièrement face à ses camarades. regardez-moi, aimez-moi, désirez-moi. perfection imaginaire, l'effroyable garçon ne jouit que d'une solitude grandissante qui le saisi, qui l'empoigne dans d'atroce souffrance. effroi tue le temps, il le martyrise. apeuré par l'ennui, il fait des bêtises. prince de l'ennui qui s'en veut dès que la musique faibli, effroi danse au gré du vent, virevoltant dans un sourire tyrannique il manipule avec excellence ses compères, les entraînant sans-cesse dans des folies nauséabondes.

effroi est taquin, mesquin et moqueur. il est l'enfant de la terreur, jouissant des visages pâles effrayés, de la surprise de ses camarades. effroi est malgré tout un grand séducteur, laissant les femmes et les hommes s'enivrer du mystère et du danger qu'il dégage. effroi fait peur, curiosité ambulante on ne sait pas grande chose de lui, ni ce qu'il fait ici. il ne parle jamais de lui, il parle seulement de vous comme si un sortilège faisait qu'il vous comprend mieux que vous-même par le simple pli de vos lèvres et la profondeur de vos cernes. effroi parle et dit les choses, sans langue de bois, il ne sait mâcher ses mots. il ne vous insulte jamais mais il sait comment vous rabaisser en faisant croire que c'est vous-même qui le pensaient.

dramatique, effroi est un cataclysme.


facts ::

égoïste ; menteur ; loyale ; manipulateur ; impliqué ; enthousiaste ; dragueur ; positif ; curieux ; prévenant ; calculateur ; rêveur ; rodeur ; porte toujours un long manteau noir à la JD ; cache toujours une fiole de whisky dans la poche de ce manteau ; alcoolique ; aucun tact ; impose son point de vue ; égocentrique ; nerd ; sourit h24 même quand il ne le faut pas ; cynique ; maladroit ; bienveillant ; dictateur ; déteste avoir froid ; n'aime pas porter de la couleur et ne s'habille qu'en noir ; a les yeux en amandes et noir lui donnant un air asiatique ; râleur ; feignant ; brutal ; moqueur ; bisexuel ; aromantique ; adore détester.

▬ effroi n'aime pas manger et saute beaucoup de repas, il oscille souvent entre la maigreur et l'anorexie.
▬ il se nourrit essentiellement de nourriture livrée à domicile.
▬ il lit énormément et à se tiquer d'arracher les pages qui le marquent et de les accrochées aux murs.
▬ il collectionne les vieux objets tels que les vinyles, les vieux tableaux, les vieux meubles.
▬ son canapé est défoncé comme si il avait un animal mais c'est juste lui.
▬ il déteste le bordel sauf si du papiers et des livres qui trainent, ça l'incite à travailler.
▬ il n'aime pas travailler sauf les filatures.
▬ personne n'a jamais pu dormir dans son appartement à part lui, ni même y rester plus d'une demi-heure.
▬ il adore les objets de cultes aussi et en a plusieurs.. sur sa porte d'entrée il y avait une croix qui s'est renversée au fil du temps et qu'il n'a toujours pas remis à l'endroit.
Histoire
fût un soir
où naquit effroi et colère
plongés dans le désespoir
ils n'manquaient pas d'air.


{{ arthur et dulcinée de wendel étaient le plus beau couple du monde des sorciers, arthur était beau et intelligent et dulcinée était belle et charismatique. ensemble, ils auraient pu devenir les maîtres du monde mais hélas leurs ambitions seront vite coupée par une grossesse fortuite. }}

effroi était de ceux que l'on oublie jamais, il passait sa vie à virevolter de ça et là à travers les rues en parlant d’inepties. il te trouvait tout un tas de poudres dont tu doutais de leur légalité, il t'inventait sornettes après sornettes te persuadant que cet étrange accessoire était d'une praticité inégalée.

enfant, il a jamais été dans la demi-mesure. sa pauvre mère le détestait tel le garnement qu'il était tandis que sa soeur lui vouait un culte à la limite du moral. son père, sorcier d'excellence à l'échelle familiale n'avait que très peu envie d'avoir à supporter ses enfants alors il disparaissait jusqu'au jour où il ne réapparu plus jamais.

effroi, trop occupé à faire les quatre-cents coups n'avait remarqués combien sa vie se dépeçait. œillère au visage, il ignorait. il ne voulait affronter la dure réalité.

vint ce jour où l'adolescence frappa, maman aussi. premier coup, les phalanges de la furie fracassait le visage du jeune garçon l'emportant contre le sol sur un éclat. hurlement de la jumelle à l'arrière.


colère n'était pas douce, colère n'était pas patiente.
plus dangereuse encore que maman, cette jeune fille n'avait pas envie qu'on lui fasse du mal, ou à sa moitié.

alors elle saisi la première chose qu'elle possédait et l'enfonça dans le ventre de maman dans les pleurs de détresse de petite fille en panique qu'elle crachait tel un exécrable venin.


sans papa, sans maman, effroi et colère finirent seuls face au monde. un monde où les sorciers les détestaient, eux qui n'avaient pas les origines qu'il fallait.
le garçonnet était le plus courageux, le plus imprudent, premier né de leur fratrie il se hissa comme celui qui devait s'occuper d'elle tandis que colère continuait à essayer de le protéger en secret.
ils disparurent alors du monde des sorciers pour s'enfermer dans celui des moldus, profitant de leurs charmes de vélanes sur eux pour s’acquitter de toute dettes.

deux jumeaux, deux orphelins, qui s'enfermèrent vite à poudlard. tout deux coincés dans une école auquel tout les jeunes les détestent. et tandis que colère rejoint serpentard, effroi finit à serdaigle et leur lien autrefois inséparable se disloqua. effroi remarquait l'affection étouffante de sa soeur et elle constata l'immoralité de cet affection qui l'effrayait tant, apeurée d'avoir l'idée d'arracher les ailes de son frère aîné. vint alors leur 17 ans et très vite, colère fut arrêtée et enfermée à la prison d'azkaban accusée du meurtre de sa mère, de son père et d'autres personnalités qui avaient eu la mauvaise idée de s'approcher de façon intime du jeune homme.

face à ses révélations publique, à cette arrestation peu pudique, face aux cris de folie de la jumelle, effroi devint le fantôme de vos ennuis. plus personne n'osaient s'en approcher, tel le souvenir d'un doux songe comme si il avait hérité de la folie jaillissante de femme de sa famille. effroi s'était toujours vu comme son père, il était doué en magie mais aussi dan la technologie et essayait depuis sa pré-adolescence d'associer les deux. le jeune homme, dans son infinie solitude, inventait accessoire afin de faciliter la vie des sorciers; parfois considérer comme un génie et parfois comme un savant fou, cela n'aidait guerre à sa popularité.

frère de la tarée consanguine, fils de la marâtre impulsive et du souvenir d'un père idéalisé, effroi n'était que le fruit de rêves et de cauchemars entrelacés dans des idées morbides impulsives.

et pourtant, le jeune homme continuait à dégager ce mystère qui attirait tant de filles dans les mailles de sa toile.
victime de sa vie, effroi commença a regorger de rancœur envers les femmes en général et s'amusa à profiter de ses origines vélane pour les manipuler, les guidant vers la forêt interdite et les laissant se perdre. très peu d'entre elles revenaient de la forêt et celles qui y revenaient et profitaient des manipulations malsaines du garnement, des compliments suivis très près de remarque désobligeante brisant leur confiance en elle.

effroi les brisait et jubilait du pouvoir qu'il avait sur elles. effroi était mauvais, effroi était le pire.

il termina sa scolarité avec brio et partit très vite suivi de sa petite-amie du moment chez les moldus pour étudier leur technologie et mêler ça à la magie mais ce qui alerta surtout sur la montée des anti-magies.
il avait beau envoyer son familier très souvent pour alerter le monde des sorciers, la plupart du temps il se faisait rire au nez.


alors effroi, dans son infinie bonté, se lança en quête de résister face à l'attaque à ces satanés moldus.
le jeune homme adopta une couverture, improvisé détective il fouine dans la vie des gens mais n'hésites pas à combler ses fins de mois en conseillant les forces de l'ordre sur comment gérer certaines affaires notamment dans les crimes passionnels ou les anciennes affaires. mais le jeune garçon n'hésites pas à proposer sont aide si cela devait avoir un rapport avec la magie afin d'effacer les doutes sur la présence de certains sorciers en ville.
Pouvoir
Dans un élan de chance, ce qui l'a maudit a été ses origines vélane oublié et bien qu'un jeune garçon il a hérité de la séduction. sa peau d'une blancheur pure, ses cheveux noirs au vent, son regard perçant, ses lèvres fines et moqueuses, ses épaules large et ses bras fins, ses courbes androgynes ((effroyable garnement)) d'une beauté accablante séduit quelconque dame poserait son regard sur lui dans une intensité variable en fonction des goûts de madame. effroi semble aussi attiré quelques garçons et n'y voit aucun inconvénient. mais lorsque la laideur de sa colère monte à son visage, d’impressionnant crocs remplacent ses dents droites, son visage se rétracte et s'enlaidit vers celui d'une démoniaque créature au cri félin de colère, ses yeux deviennent vide de profondeur et son visage se déforme littérature laissant l'horreur y prendre part tel une harpie qui arrache tout souvenir de beauté.

sorcier de talent, effroi a pour patronus un digne sombral. l'odeur de son amortentia ressemble à un mélange de whisky, de rose, de terre mouillée et de rouille. effroi jouit d'ailleurs d'une longue baguette en bois de sureau avec en cœur un cheveu de vélane.
pragmathicc
bjr, vous ne me connaissez pas.
Voir le profil de l'utilisateur
Dax Miller
Neutre
avatar
Messages : 40
Date d'inscription : 14/04/2017
Dim 25 Nov - 21:52

dayummmm ce début de fiche OLALALA

c'est beau, c'est frais, j'adore.

plein de force sur toi pour la suite sweetie !
Voir le profil de l'utilisateur
Effroi de Wendel
Neutre
avatar
Messages : 16
Date d'inscription : 21/11/2018
Lun 26 Nov - 4:39

HANWWWW OMG MERCI C'EST ADORABLE JE HURLE TT

du coup j'ai finis ma fiche hfgrugjbthjhnbyh j'espère que ça ira aled
Voir le profil de l'utilisateur
Hedwig P. Lovecast
Neutre
avatar
Messages : 10
Date d'inscription : 14/11/2018
Lun 26 Nov - 10:50

Serais-tu fâché avec les majuscules ? /spaf

Blague à part bienvenue par ici !
J'adore ton style d'écriture, direct et qui permet de très bien cerner le personnage d'Effroi. Tu retransmets bien ce côté dérangeant mais en même temps attirant/séducteur. Je pense qu'avec un élément de sa trempe chez les Résistants, ce sera un vrai plus ! Surtout s'il a une baguette de sureau haha.
Il habite sur Londres en tant que détective privé ? Si oui ça rajoute un personnage supplémentaire pour des RP potentiels pour Hedwig.
Voir le profil de l'utilisateur
Inaya Kent
Partisan
avatar
Messages : 12
Date d'inscription : 26/06/2018
Mer 28 Nov - 23:27

Tu es validé !
Rolala qu'est-ce que cette fiche est cool ! Déjà le style est particulier et se mèle très bien avec l'histoire racontée. C'est tellement tragique, et l'idée du demi-vélane est top o/ Du coup c'est avec plaisir que je te valide !
Tu peux maintenant aller recenser ton avatar, ouvrir tes relations, créer ton carnet et commencer à rp !

_________________
Moodboard:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Quand on cherche les ennuis, on les trouve ! (pv)
» Parce que les amis ça sert lorsqu'on a des ennuis [ Wilhelm Murnau ]
» Fugue, prémices d'ennuis collatéraux - Hôtel de Courtenvaux [rp unique]
» Le début des ennuis [PV Cassie]
» Le rp , contre l'ennuis pensez-y
Sauter vers: