Un chapeau... À plumes ? - pv.nandi

Celeste Barratie
Neutre
Celeste Barratie
Messages : 16
Date d'inscription : 23/10/2018
Lun 5 Nov - 18:13

Capharnaüm. C'est le mot qui définissait avec le plus d'exactitude, l'avancée difficile du jeune sorcier. C'était bruyant, c'était criant. La mécanique rythmée et régulière de son chariot métallique, en particulier cette roue qui grinçait à chaque virage un peu serré ; les percussions aléatoires contre les pavés de toute sortes qui jonchaient le chemin de traverse ; ses mots, à lui : excuses précipitées, plaintes soufflées, la voix qui tremble de panique ; mais surtout Ô grand surtout : les piaillements chaotiques de la petit trentaine de chouettes et hiboux parqués dans des cages, elles-même, tenant difficilement en équilibre dans une sorte de pyramide vagulaire.

Celeste peinait à pousser son chariot, c'était là, l'une des choses les plus difficile qui avait fait depuis que son commerce parallèle était ouvert. Et les chouettes et les hiboux, c'était partie intégrante de la "part magique de l'entreprise". Cette part qui était autant effrayante qu'existante. Son grand bain à lui, celui où il devait nager sans l'aide de ses parents. Les sorts, les transformations : cela lui allait. C'était facile et amusant. Mais... Les chouettes ! Par Merlin ce qu'il détestait ça. Mais bon. Il lui fallait bien quelqu'un ou quelque-chose pour livrer ses pizzas. Du moins tant que son système de cheminette/cuisson maison n'était pas au point... Imaginez : votre pizza livrée dans votre cheminée, tout juste cuite à la perfection. C'était là son idée la plus prometteuse.

Mais alors que son regard se promenait timidement vers les différents mendiants qui jonchaient le sol du chemin de Traverse, le sorcier se disait qu'il y avait pire comme vie que de trimballer des chariots d'oiseaux. Était-ce car sa vie était bien plus difficile que celle de Celeste que ce caillou avait exprimé toute sa frustration ? Il n'y aurait pas eu meilleur moyen de le faire en se coinçant dans la course mécanique de la roue grinçante. Voilà, notre héros entrainé dans une danse toute particulière : Son cavalier le chariot valdingue, projetant les cages, libérant les rapaces ; lui se retrouve entrainé, projeté par la force centrifuge contre un mur de pierre.

Outch. Ça doit faire mal.

Et il faut bien quelques-secondes au beau brun avant de réaliser que tous ses achats de chouettes et hiboux, s'envolent dans une direction commune : une boutique - volière de fortune. Difficilement le garçon se relève, ses os craque et la douleur se répand. Il l'ignore et boitille, trottine jusqu'au repaire des rapaces... Et là, c'est le drame.  
Un chaos monumental se répand dans la boutique -modeste échoppe de vêtements. Et des sorcières hurlent d'hystérie alors que des hiboux s'installent sur leurs chapeaux, déchirent leurs écharpes, défèquent sur leurs capes. Quelques-gamins aux habits déchirés -sans doute trainés de force par leurs parents- ricanent dans un coin, alors qu'un sorcier laisse échapper sa baguette, surpris par un grand duc qui décide de lui picorer le crâne.

Et Celeste au milieu de tout ça : bras ballants, yeux écarquillés. Le chaos qu'il a crée le laisse sans voix. Heureusement il n'a pas besoin de parler : les hurlements des clients suffisent à prouver que tout ceci n'est qu'une catastrophe.

Quelqu'un tousse de mécontentement derrière l'italien d'origine. Oupsie.

Voir le profil de l'utilisateur
Nandi Stander
Neutre
Nandi Stander
Messages : 11
Date d'inscription : 03/11/2018
Jeu 22 Nov - 20:16

Nandi n'avait aucune idée de l'heure. Elle perd toute notion du temps dès qu'elle travaille à la boutique. Aujourd'hui, c'est elle qui l'a ouvert, à 8 heures et pas une seconde de plus. Sa patronne est arrivé une petite heure après.

Elle a passé une partie de la matinée à ranger et réorganiser les rayons par type de vêtements, par couleur, par style. Du détail qui avait de l'importance aux yeux de la métisse. Elle aidait de temps à autre une cliente à trouver son bonheur, en trouvant les mots justes pour lui faire acheter un accessoire en plus, un bijou, un sac à main, une décoration pour balai.. Bienvenu dans le monde du commerce. Nandi a apprit tout ça sur le tas, grâce à sa merveilleuse patronne qui a lui répété elle-ne-sait-combien de fois à quel point elle était douée pour ça. Elle a la tchatche et elle ose aller vers les autres.

Une fois qu'elle a terminé tout ça, elle a eut un peu de temps libre pour aller travailler dans l'arrière-boutique, dans son petit atelier. Cela fait plusieurs semaines déjà qu'elle travaille une robe, elle a du faire des dizaines et des dizaines de croquis. Et enfin, elle allait pouvoir s'attaquer aux patrons. Elle a déjà tout les tissus dont elle a besoin donc maintenant, c'est à elle de jouer. Mais on dirait bien que ça ne se passera pas aussi bien que prévu. Un boucan pas possible venu tout droit des abysses envahie la boutique. Alertée par les cris des quelques clientes présentes, elle s'empresse de quitter sa chaise pour voir ce qu'il se passait. Quelle ne fut pas sa surprise de voir des dizaines de chouettes et de hiboux en train de mettre un bordel pas possible. Nandi voulait s'arracher les cheveux. Elle jette un regard à sa patronne, elles se comprennent de suite. Les sorcières attrapent leur baguette respective et, à l'unisson, font fonctionner leur magie.

« Immobulus ! »

Les volatiles se figent sur place. Nandi soupire et se tourne vers un mystérieux garçon qui, jusque là, regardait la scène d'un air bêta.

« Hm. Hm. » fit-elle envers lui en croisant les bras. « Ces oiseaux sont à vous ? »

Elle hausse un sourcil. A cause de lui, elle va devoir re-nettoyer la boutique, la ranger et jeter tout les articles qui ont été endommagé.
Voir le profil de l'utilisateur
Celeste Barratie
Neutre
Celeste Barratie
Messages : 16
Date d'inscription : 23/10/2018
Lun 26 Nov - 12:48

La voix était sèche, accusatrice et bien entendu : dirigée vers lui. Et Celeste eut pendant un moment l'envie de transplaner et de ne plus jamais revenir sur le chemin de Traverse - ne plus jamais sortir de son lit, même. Aussi honteux que lorsqu'il pris sur le fait d'une bêtise, gamin "non s'il-vous-plaît : ne retirez pas des points aux poufosuffles !" aurait t'il volontiers supplié. Mais cela faisait bien quelques-années qu'il n'était plus scolarisé à Poudlard, le pauvre, devait bien assumer les conséquences de ses actes... Aussi, et tout doucement, il se retourna. Le mouvement était infime, presque douloureux et le voilà qui dévoilait à son juge, et à son bourreau : un visage cramoisi. Étouffé par la honte... Et claqué par la surprise :

- Stander ? s'exclama t'il.

Oui, c'était bien elle : à n'en point douter. Nandi Stander - et son look inimitable qui attirait forcément les regards. Ce n'était pas une retrouvaille d'anciens camarades avec une histoire d'amitié qui s'étaient éteinte avec la fin du collège. Non, sans doute Nandi et lui n'avaient pas échangé plus de dix mots durant leur scolarité. Mais il n'empêche que... Poufosuffle, un jour, poufsouffle toujours ! Enfin dans les faits... Sans doute ce bel esprit avaient ses limites. Massacrer un commerce avec des chouettes par exemple.

Le rouge des joues de Celeste descendit le long de son corps, enroulant sa gorge d'une corde de honte et envahissant ses yeux de perles de larmes.

-Je suis vraiment, vraiment, vraiment désolé Stander. bégaya Je peux vous aider à tout nettoyer pour me faire pardonnez et... Oh ! Je vous offre un mois ! Non : un an ! Un an de pizzamorphie gratuite !

Tout en se confondant en excuses et en abusant totalement, le beau brun avaient entrepris de ramasser les cadavres d'oiseaux immobilisés et tombés lourdement au sol et fabriquait maintenant une drôle de pyramide branle ballante : on remercie les kapla pour les années d'expériences.

-Recurvite ! cria t'il en sortant sa baguette.

Aussitôt, les plumes d'un coin de la petite boutique se mirent en tas formant une masse de saleté, mais le mouvement bien trop brusque de baguette percuta une étagère pleine de chapeaux qui s'écrase sur une sorcière au nez crochu. Les yeux et la bouche de Celeste s'ouvrirent aussitôt, le faisant ressembler à ses amis hiboux pétrifiés.

-Je suis confus, madame... entama t'il, honteux Laissez moi, vous aidez !  

Chose dite, chose faite : et voilà notre jeune sorcier qui pointait dangereusement l'étagère de sa baguette.  
Voir le profil de l'utilisateur
Nandi Stander
Neutre
Nandi Stander
Messages : 11
Date d'inscription : 03/11/2018
Lun 26 Nov - 20:23

Le garçon se retourne vers Nandi. Elle s'attendait à avoir une réponse affirmative, mais au lieu de cela, c'est son propre nom de famille qui sort de la bouche du brun. Elle affiche une mine surprise, avant de plisser les yeux. Il la connaît. Elle le connaît aussi, c'est certain. Ah. Ça y est, cela lui revient.

« Celeste Barratie, tiens donc.. Ça fait un bail. » dit-elle en affichant un demi-sourire.

Un ancien Poufsouffle, lui aussi. A la vue du garçon, elle se rappelle toutes les aventures qu'elle a vécu à Poudlard, lui faisant presque oublier la catastrophe qu'il venait d'enclencher. Presque. Mais elle ne peut pas lui en vouloir, surtout avec cette bouille. Les larmes aux yeux, il s'excuse plusieurs fois et propose son aide pour nettoyer tout ce bazar en commençant d'abord par ramasser tous ses piafs. Il a même proposé des pizzas gratuites, ce qu'elle ne refusera pas. Cette idée la fait sourire, Celeste est apparemment toujours aussi fou des pizza. Nandi se préoccupe ensuite des vêtements qu'elle entreprend de ramasser et de poser sur le comptoir de la caisse pour pouvoir les trier plus tard et voir tout ce qu'elle peut récupérer. Elle allait ramasser une énième écharpe quand Celeste lança un sort de nettoyage qui provoqua la chute d'une étagère.. sur l'une des clientes encore présente. Pour seule réaction, un Facepalm de la métisse. Elle soupire en secouant la tête. Quand elle le voit prêt à relancer un sort pour lui porter secours, la jeune fille bondit et pose sa main sur sa baguette pour l'abaisser.

« Je pense qu'il vaut mieux que tu nous aides avec tes mains, et non plus avec ta magie. Ça nous évitera une autre catastrophe. »

Elle lui sourit, mais ses yeux ne trahissent pas son léger agacement.

« Wingardium leviosa. » prononce-t-elle pour redresser l'étagère et la reposer délicatement contre le mur.

Elle aide la sorcière à se relever en s'excusant avant de la regarder sortir de la boutique.

« Nandi, je te laisse ranger la boutique avec ton ami. Je vais récupérer les vêtements et voir ce qu'on peut garder. » dit sa patronne en disparaissant dans la réserve chargée d'une énorme pile de vêtements.

Elle ramasse les divers objets qui se trouvait sur la dit-étagère et les replace à la va-vite.

« Dooonc.. tu travailles toujours dans une pizzeria ? Et tu livres.. des hiboux et des chouettes ? » demanda-t-elle, curieuse de savoir ce qu'il devient.

Parfois elle repense à tout ses anciens camarades et se demande bien ce qu'ils sont devenus. Elle en croise de temps en temps au Chemin de Traverse. Il a ceux qui travaille au Ministère de la Magie, d'autre qui sont même devenu professeur à Poudlard, ou alors qui ont totalement abandonné leur vie de sorcier pour vivre comme de simple moldu.
Voir le profil de l'utilisateur
Celeste Barratie
Neutre
Celeste Barratie
Messages : 16
Date d'inscription : 23/10/2018
Jeu 7 Fév - 4:32

N'importe qui d'autre se serait senti offusqué -terriblement offensé même- par la remarque que Nandi lui adressait. Le ton, la gesture... Et même ses éclairs que le regard lançait. N'importe qui d'autre... N'était pas Celeste et il approuva sagement aux mots de son ancienne camarade, rangeant sa baguette dans sa manche.

Le beau brun n'avait pas besoin de se sentir vexé ou flouté par ce que sous entendait les mots de Nandi - il était un mauvais sorcier, depuis toujours. Bien plus à l'aise dans la pâte à pizza que dans les enchantements.

Sans rien dire donc, Celeste s'était reculé de quelques-pas, laissant la belle Nandi faire tout le boulot - oh oh. Et alors que l'étagère se soulevait de terre sous l'oeil concentré de la métisse.. L'oeil de Celeste lui se concentra bien ailleurs.... C'est qu'elle était jolie, Stander. Il ne l'avait jamais remarqué avant. Peut-être à cause de son style... Il était trop aveugle pour le voir avant. Elle avait une douceur cachée dans sa manière de se comporter. Quelque-chose de rare, qu'il fallait observer avec minutie pour bien voir... Comme à présent alors qu'elle aidait la vielle sorcière à se lever.

Mais plus que toute douceur : elle était une flamme - de four à pizza.

Incandescente. Brûlante. Imprévisible.

Oh. Oh. Oh. Celeste tu ne serais pas en train de craquer par hasard ? Il faut croire que oui, car alors que la belle métisse te poses une question : tu rougis. Comme un pepperoni. Te voilà, le regard fixé sur ses deux yeux - différents mais tous les deux aussi charmants.

-Euh... Oui. articule tu.

Le regard amusé et suspicieux de Nandi, te convaincs de continuer.

-Les chouettes c'est pour les livraisons, j'ai un système de livraisons par cheminette mais... Il n'est pas tout à fait au point.

Euphémisme quand tu nous tiens. Car tu le sais bien d'où vient le problème : tes sortilèges de métamorphoses sont trop instables et quand il passe par une cheminée et bien... Ça explose. Kaboum. Tout simplement.

Boum. Boum. Comme ton coeur d'ailleurs. Sérieusement, Celestou ? Tu n'est quand même pas en train de tomber amoureux au motif... Qu'elle est jolie. Calmes tes ardeurs, pizza boy.

-Et donc toi, tu travailles ici ?

Question idiote. Tu le sais, elle le sait.

Un peu embarrassé, tu ramasses les dégâts occasionnés par tes livreurs. Tu déglutis un peu avant de poser la question fatidique. La seule qui compte vraiment :

-Tu aimes la pizza ? puis d'enchainer Quand on aura fini de tout ranger... Et que tu auras fini ton service. Je peux peut-être t'invitez chez moi ?

Rouge sauce tomate, félicitations.

-Je suis meilleur Pizzaïolo que dresseur de chouettes, promis ! Euh. Que fauconnier ? Que "chouettier" ?

On repassera pour les blagues. Le jury te mets un deux pour l'effort. Soupire - heuresement qu'il te reste ton bon minois, hein ?

HRP
Déso, ça part en cacahuète, je suis pas inspiré par ce perso. C'est triste parce-que je l'aime ):

Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Le Phénix bat des plumes
» Un chapeau volant [PV]
» Nuage de plumes
» Tour du chapeau pour ma vedette.
» Eclats de plumes [PV]
Sauter vers: