Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs

Un chapeau... À plumes ? - pv.nandi

Celeste Barratie
Neutre
avatar
Messages : 9
Date d'inscription : 23/10/2018
Lun 5 Nov - 18:13

Capharnaüm. C'est le mot qui définissait avec le plus d'exactitude, l'avancée difficile du jeune sorcier. C'était bruyant, c'était criant. La mécanique rythmée et régulière de son chariot métallique, en particulier cette roue qui grinçait à chaque virage un peu serré ; les percussions aléatoires contre les pavés de toute sortes qui jonchaient le chemin de traverse ; ses mots, à lui : excuses précipitées, plaintes soufflées, la voix qui tremble de panique ; mais surtout Ô grand surtout : les piaillements chaotiques de la petit trentaine de chouettes et hiboux parqués dans des cages, elles-même, tenant difficilement en équilibre dans une sorte de pyramide vagulaire.

Celeste peinait à pousser son chariot, c'était là, l'une des choses les plus difficile qui avait fait depuis que son commerce parallèle était ouvert. Et les chouettes et les hiboux, c'était partie intégrante de la "part magique de l'entreprise". Cette part qui était autant effrayante qu'existante. Son grand bain à lui, celui où il devait nager sans l'aide de ses parents. Les sorts, les transformations : cela lui allait. C'était facile et amusant. Mais... Les chouettes ! Par Merlin ce qu'il détestait ça. Mais bon. Il lui fallait bien quelqu'un ou quelque-chose pour livrer ses pizzas. Du moins tant que son système de cheminette/cuisson maison n'était pas au point... Imaginez : votre pizza livrée dans votre cheminée, tout juste cuite à la perfection. C'était là son idée la plus prometteuse.

Mais alors que son regard se promenait timidement vers les différents mendiants qui jonchaient le sol du chemin de Traverse, le sorcier se disait qu'il y avait pire comme vie que de trimballer des chariots d'oiseaux. Était-ce car sa vie était bien plus difficile que celle de Celeste que ce caillou avait exprimé toute sa frustration ? Il n'y aurait pas eu meilleur moyen de le faire en se coinçant dans la course mécanique de la roue grinçante. Voilà, notre héros entrainé dans une danse toute particulière : Son cavalier le chariot valdingue, projetant les cages, libérant les rapaces ; lui se retrouve entrainé, projeté par la force centrifuge contre un mur de pierre.

Outch. Ça doit faire mal.

Et il faut bien quelques-secondes au beau brun avant de réaliser que tous ses achats de chouettes et hiboux, s'envolent dans une direction commune : une boutique - volière de fortune. Difficilement le garçon se relève, ses os craque et la douleur se répand. Il l'ignore et boitille, trottine jusqu'au repaire des rapaces... Et là, c'est le drame.  

Un chaos monumental se répand dans la boutique -modeste échoppe de vêtements. Et des sorcières hurlent d'hystérie alors que des hiboux s'installent sur leurs chapeaux, déchirent leurs écharpes, défèquent sur leurs capes. Quelques-gamins aux habits déchirés -sans doute trainés de force par leurs parents- ricanent dans un coin, alors qu'un sorcier laisse échapper sa baguette, surpris par un grand duc qui décide de lui picorer le crâne.

Et Celeste au milieu de tout ça : bras ballants, yeux écarquillés. Le chaos qu'il a crée le laisse sans voix. Heureusement il n'a pas besoin de parler : les hurlements des clients suffisent à prouver que tout ceci n'est qu'une catastrophe.

Quelqu'un tousse de mécontentement derrière l'italien d'origine. Oupsie.

Voir le profil de l'utilisateur
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Le Chapeau part a la montagne
» Le Phénix bat des plumes
» Un chapeau volant [PV]
» Chapeau à vendre...
» Nuage de plumes
Sauter vers: