"Une petite pièce ou un ticket restaurant?" (Fini)

Yed Ragnarsson
Neutre
Yed Ragnarsson
Messages : 1
Date d'inscription : 07/01/2019
Lun 7 Jan - 14:40

Ragnarsson Yed
nom Ragnarsson
prénom(s) Yed
age 37
groupe Neutre
sorcier, moldu, créature magique ? Sorcier de sang pur
avatar Ragnar Lothbrök
Pays NatalNorvège
Patronus Serpent
MétierlEleveur de chiens de rue
Baguette
Bois de Chêne Rouge et Plume de phénix. 32,3cm, souple
Description

Thème musical


Il goûte sur ton crâne chauve. Il doit être quelque chose comme six heures du matin, un samedi sous un pont de Londres. C’est chaud, presque agréable, cependant l’odeur qui caresse ton nez droit n’a rien d’agréable. Tu ouvres les yeux un instant, le visage trempé, mais tu réalises trop tard qu’il s’agit de la pisse chaude d’un étudiant bourré sortant de boîte. C’est devenu une habitude pour toi maintenant, tremper dans la pisse et la merde des autres. Ça ne te choque même plus, ça ne t’affecte même plus. Un de tes malinois vient passer sa truffe contre ta main, tu décides de te lever. De toute façon, tu n’as plus le droit au repos. Tes yeux traînent leurs valises, de larges cernes noirs sous ces yeux vert émeraude, dire qu’ils pétillaient de vie il y a encore quelques mois. Dire que tu débordais d’ambition il y a quelques mois. Ton premier est réflexe et de vérifier si ton paquet de tabac n’est pas vide, sa fin est proche et pourtant tu n’as rien dans les poches, toi qui es pauvre, voilà qui ne choque pas. 

Ça goûte encore sur le sac de couchage, mais qu’importe, il est déjà imbibé de bien des liquides. Tes doigts puissants aux articulations assez épaisses passent sur la peau de ton visage crasseux. Ta barbe est entretenue au ciseau, faute d’avoir mieux. Cette longue barbe que tu laisses pousser depuis maintenant deux ans. Cependant, elle a bien blanchi, c’est de famille ça. Elle est pleine de nœuds, taillée en pique jusqu’aux tétons. Tu te saisis d’un torchon, ou ton t-shirt, tu ne fais plus vraiment la différence et tu t’essuies le crâne. Rasé, chaque semaine à blanc, ce dernier est couvert de tatouages. Sur les côtés et l’arrière, descendant sur ta nuque, tes bras et les pectoraux. De multiples motifs scandinaves représentatifs de la famille Ragnarsson. Ils sont tous en noirs, sans couleurs et sont la dernière chose qui te rattache à ta famille.

Ton mètres quatre-vingt-cinq surplombe l’eau de la Tamise, de toute façon, tu n’as rien d’autre pour te laver. Tu te mets à nu, à cette heure-là, la nuit te gratifie d’une douce intimité. D’un geste de la main, sans baguettes, tu prélèves un peu d’eau du lac, la purifiant pour te la jeter sur le corps, répétant plusieurs fois l’opération. Dans ton sac, un gel douche multi-usages, qui te permet de te laver, puisque tu vis à la rue, tu n’es jamais propre bien longtemps, mais tu attaches l’importance de te laver deux ou trois fois dans la semaine, au moins, tu ne paies pas l’eau. Seule l’eau est complice de ta nudité, la lumière de la lune reflète légèrement ta musculature sur l’eau, ton corps de sportif que tu peines à entretenir et ce cul, une bonne raison de devenir homosexuel disait une veille connaissance. Ce corps que tu as acquis par la force de ton ambition, celle qui aujourd’hui t’a quittée. Tu te souviens de cette époque où tu n’étais pas un cadavre ambulant ? Cette époque où tu aspirais à la plus grande des réussites ? Aujourd’hui te voilà blasé, tu vis pour peu de choses. Tu survis, tes tours de magie ne te servent qu’à gagner de quoi manger, rien pour te loger et surtout acheter ton traitement parfois pour te vêtir, après tout, pour tes quelques passe-passe, pas besoin de baguettes. Durant des années voilà qui était signe de puissance, aujourd’hui, cette force te pousse seulement à amuser les enfants. Ton ancien poste au ministère de la magie, ce respect que tous et toutes avaient pour toi, dire que dans les années qui allaient suivre, tu aurais pu être bien plus qu’un cadre supérieur, tu aurais pu marquer ta génération et honorer le nom des Ragnarsson, mais non, tu n’es qu’une sous-merde maudite.

Une queue fouette ton mollet, puis une seconde, tes deux chiens sont assis, réclamant également leur flotte. Un petit rictus aux lèvres, tu leur jettes de l’eau d’un geste de la main, ces derniers jappent, tu souris de plus belle. Ils sont comme toi, abandonnés au coin d’une rue et errent en se demandant quoi faire. Cette fois, aidé de ta baguette tu te sèches rapidement, pour faire l’économie d’une serviette. Tu t’habilles rapidement d’un jean troué, qui ne passera pas l’hiver, un haut et un pull et tu serres ta ceinture au maximum. Tes chaussures, de veilles Air-Max blanches que tu as trouvé dans un vide grenier, t’en es fier, elles ont la classe, années 90 revisitées, lorsque Michael Jordan poser sauvagement ses dunks.

Le soleil est sur le point de sortir un œil du lit, grimacer quelques instants avant de lever pour commencer sa journée de travail. Enfin propre, tu réunis tes affaires dans ce grand sac à dos de voyage que tu traînes, emprunté pour une durée indéterminée à un militaire, c’est ta maison. A la sortie du premier métro que tu croises, pas loin de St-James, des affiches placardées, encore ces histoires de partisans, ils peuvent bien tous crever. Tout comme ces résistants. Beaucoup les considèrent comme opposés, être aussi différents que les deux faces d’une même pièce, ils font parti du même tout et sont plus proches qu’il n’y semblerait pour toi. Tant qu’ils ne viennent pas t’emmerder, ils peuvent bien faire ce qu’ils veulent, tant que tu peux boire ta Jupiler tiède en canette. 

T’as vraiment un sale air de punk à chien, avec ton malinois et ton dogue argentin, recueillis abandonné dans les rues de ta capitale natale alors que tu cherchais un moyen de rejoindre Londres en bateau. Ils sont la seule chose que tu puisses supporter, ils sont les seuls qui puissent te faire rire. Tout ce qui t’entoure est devenu insipide, l’orgueil qui était un trait de caractère qui te définissait bien s’est transformé en un sarcasme sanglant et une auto-dérision malveillante. Tout Londres doit savoir que pour trente balles, il est possible d’envisager beaucoup de choses avec ta génitrice, même des choses bien illégales. Tu fréquentes quelques clodos qui sont aussi sales que toi, mais beaucoup plus édentés. Au moins tu peux te foutre de la gueule des « riches » avec un sourire trois fois plus éclatant que le leur. Étrangement, il se dégage de toi un certain charisme, c’est indescriptible, mais il reste quelque chose de ton ancien « toi ». Tu n’inspires pas la crainte, tu n’es pas intimidant, mais tu sais te faire écouter sans difficulté 

Tu songes sérieusement à devenir dresseur de chiens de rues. Il faut dire en toute ironie que tu es taillé pour le job. Maudit par un sort contaminant à la lycanthropie, quoi de mieux qu’un loup pour dresser une race qui en descend directement ? Au moins tu continues à détenir une posture d’importance, passant de l’humain à l’animal, cependant, difficile de dire qui supplante l’autre.

En temps qu’abomination, il est difficile de conserver un nom dans le registre familial, aussi deviendras-tu le premier à briser plus de cinq siècles de sang pur ? A non j’oubliais, t’as plus de famille ! Et encore, pour briser cette lignée il faudrait encore te trouver une meuf capable de vomir si fort son ego qu’elle parviendrait à s’abaisser à tomber amoureuse de toi (bien qu’il faut considérer qu’elle sera tombé à genoux à force de gerber dès qu’elle t’auras vu enroulé dans ta saleté entouré de tes deux clébards.)

De toute évidence, tu n’auras sûrement pas la force de tomber amoureux d’une femme, tu as trop bien vécu avec Yseult et tes deux petites sont ce qui te manque le plus. Savoir que tu ne pourras sûrement plus jamais les revoir te ravage également un peu plus au quotidien. Savoir qu’elles seront éduquées avec cette vision monstrueuse de toi et que rien n’y fera. C’est une situation très difficile à accepter, ça bouffe une bonne partie de tes nuits, lorsque quelqu’un ne te pisse pas dessus.
Histoire
→ 2015 : Naissance de Yed en mai, premier enfant de la lignée principale des Ragnarsson.
→ 2017 : Apparition de la magie en Yed alors un peu plus âgé de deux ans. Naissance de sa soeur Giena
→ 2021 : Le petit Yed arrive alors à monter à balais sans difficultés.
→ 2026 : Envoyé à l’école de magie Durmstrang, maison Dyr
→ 2030 : Rencontre alors son ancienne femme, elle aussi de sang pur d’une famille russe pays : Yseult Avilov
→ 2031 : Remporte la coupe des trois écoles. Naissance de son frère Regor
→ 2033 : Sort donc de l’école de magie Drumstrang. Yed est beaucoup plus compétent dans l’utilisation de la télékinésie
→ 2034 : Devient un haut dignitaire du ministère de la Magie, occupant un poste de choix.
→ 2034 : Mariage avec Yseult Avilov
→ 2035 : Naissance de sa première fille Adara. Développe les premières utilisations de baguettes sans magie.
→ 2038 : Naissance de sa seconde fille : Enir.
→ 2045 : Premières tensions avec un autre mage de sang Pur : Ralov, conflits d’intérêt pour pourvoir au même poste
→ 2047 : Tensions grandissantes, Yed parvient à obtenir le poste voulu au détriment de Ralov
→ 2051 : Yed est agressé par surprise alors qu’il rentre à son domicile, maudit par un mage inconnu, il contracte la lycanthropie. Le secret est levé deux semaines plus tard jusqu’il se transforme et tue plusieurs moldus dans Helsinki. Banni de sa ville, il est autorisé à vivre s’il quitte la zone d’influence direct de la famille Ragnarsson.
→ 2052 : Pauvre, seul, à la rue , Yed survit à Londres tant bien que mal avec deux chiens et son traitement. Il a préféré s’exiler dans un endroit très peuplé, se doutant qu’il serait plus vite retrouvé et traqué dans les campagnes.


Famille :

La famille Ragnarsson est considérée comme la famille scandinave ayant le plus long lignage de sang pur depuis le XVIe siècle. Réputée pour sa force et sa volonté sans faille, elle est parvenue à se hisser à des postes souvent importants. Avec une extrêmement fierté elle renie à l’image des Black toutes les personnes se mariant à des non-sang-pur, préférant l’inceste à un mariage impur. 
Le premier enfant de la lignée conserve toujours son nom, pour faire prévaloir la branche principale de la maison. Même les femmes lors de leur mariage obligent leurs maris à prendre le nom des Ragnarsson, en leur rappelant qu’ils sont souvent des pièces rapportées. Toutes les personnes dérogeant à cette tradition ou à l’autorité familiale son bannis des registres.
Bien que l’aîné se voit favoriser, la famille fonctionne à la méritocratie, ce qui vaut aux Ragnarsson d’être de profonds orgueilleux, des personnes hautaines et à l’ambition démesurée. 
Pouvoir
Magie sans baguette

Capable d’utiliser des sorts de télékinésie sans sa baguette avec précision, Yed à développé cette capacité à naissance de sa seconde fille à force de s’occuper de ses deux petites, un talent que peu de sorciers peuvent se permettre de maîtriser. Concernant les autres types de sorts, c’est impossible. L’utilisation de sorts sans baguettes reste limité, en cas d’abus des paralysies temporaires des doigts peuvent apparaître, empêchant donc toute utilisation de la magie.
1429
L2 Histoire-Géographie, j'ai toujours pas révisé mon partiel de géographie française de demain à 8h du matin. Je suis le maître forceur. Ca fait un an et demi que j'ai ce perso en tête. J'ai l'aval de Napoléon Dax pour la magie sans baguettes, normalement tout est en ordre.
Rejoignez l'église Trithonienne.
Voir le profil de l'utilisateur
Dax Miller
Neutre
Dax Miller
Messages : 52
Date d'inscription : 14/04/2017
Mar 15 Jan - 9:22

Tu es validé !
quelle vie de merde omg. yed est vraiment un perso chouette, hâte de le voir se développer sur magicid !!
Tu peux maintenant aller recenser ton avatar, ouvrir tes relations, créer ton carnet et commencer à rp !
Voir le profil de l'utilisateur
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Petite pièce de théatre
» Soeur pour toujours (Petite Lune) ::FINI:: suite dans la mer originelle
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]
» petite terrine de foie gras saumon lentilles
» Une petite victime qui passait par là. (Jann) (terminé)
Sauter vers: