Une rencontre bien naïve || Feat Erika Nova

Hector Doom
Neutre
Hector Doom
Messages : 22
Date d'inscription : 25/11/2018
Dim 9 Déc - 20:08

Il est bientôt 16 h, fin des cours standards à l’école dans laquelle j’ai étudié l’art de la magie. Je traverse le pont de l’entrée de Poudlard, ça fait du bien de revenir ici, même si j’y été un peu obligé après la lettre que je venais de recevoir. Caché dans un écrin de papier et cacheté d’une cire rouge crépitant, une lettre du directeur me demandant de me présenter pour le poste de professeur en créature magique. Néanmoins, le directeur a dû changer puisque je ne reconnais nullement la signature qui orne le bas de cette lettre.
Te revoilà vieux château toujours aussi majestueux.
Je m’arrête un instant contemplant l’édifice qui me domine, somptueux et immensément plus grand que dans mes souvenirs. Le pont parsemé de pierre d’une alternance claire rythme mes pas. Mon cœur s’emballe et j’accélère la cadence, j’en suis presque à courir tellement je suis enthousiaste quant à ce retour en ces lieux avec maintenant plus d’expérience, et surtout de recul vis-à-vis à ma vie antérieure entre ces murs.
Arrivé au bout de l’interminable pont, je me présente au concierge.

En ces temps de doute du monde moldu j’ai besoin d’une preuve de votre magie.

Je sors alors avec délicatesse ma baguette sombre et une pierre de ma poche… Arrêtez de me regarder comme ça ! Tout bon golemancien à un peu de matière première sur lui… Bref.

Galio Centrus

La pierre se changea en un petit être pourvu de bras et jambes de sable qui courut pour se glisser dans ma poche.

C’est suffisant ?

Le concierge s’écarta et me laissa passer alors que la magie quitta le corps de ce petit être de pierre.

C’est fou comme ce système de sécurité semble obsolète bien que toujours relativement efficace. Ils obtiendraient bien plus de souplesse avec des statues de marbre plutôt que celle-ci. Alors que je franchis pensif les portes principales dévisageant les statues de pierres qui semblent s’effriter avec les temps.

Comme toujours, je suis en avance, un peu trop d’ailleurs puisque mon rendez-vous n’a lieu que dans trois jours… Hector tu es déprimant ma parole… Il va donc que je trouve rapidement de quoi m’occuper sinon cette attente ne va se solder que par une montée de stress jusqu’à l’entrevue. Je prends alors la direction de ce qui fut mon petit refuge pendant un long moment de ma scolarité, la bibliothèque. Après avoir poussé la massive porte, je rentre à nouveau dans la magie de ces lieux, un léger bruit de fond révélant des bavardages entre élèves, une odeur de bougie et de cire, ma main effleure la couverture de différents livres. Alors que j’effectue ma démarche une jeune fille se tient derrière moi me regardant d’un air interrogateur, c’est vrai qu’un homme de 25 ans à Poudlard qui caresse la couverture des livres en aurait fait fuir plus d’uns…

Oh… Je ne… Vous vouliez un livre de cette étagère ? Désolé… C’est que je reviens ici après de nombreuse d’années d’études et je me perdais dans la nostalgie de ce lieu, je le connais comme ma poche d’ailleurs alors si vous avez besoin d’un renseignement n’hésitez pas…
Je parle de plus en plus vite à tel point que la fin de ma phrase sonne et résonne d’une manière incompréhensible dans ma tête. Je rougis un peu et regarde déconfit la demoiselle au sourire rayonnant.
Voir le profil de l'utilisateur
Erika Nova
Neutre
Erika Nova
Messages : 15
Date d'inscription : 30/11/2018
Dim 9 Déc - 21:38

Une rencontre bien naïve.

ft. Hector Doom




Les cours s'étaient achevés et la jeune Erika sillonnait les couloirs de l'académie, les yeux rivés sur une feuille qu'elle relisait en boucle. Les personnes autour d'elles devaient se décaler pour ne pas se faire bousculer tant la jeune femme était distraite par l'énoncer qu'elle lisait dans sa tête, pensive. Le sujet lui avait été donné arbitrairement, selon un tirage au sort que son professeur s'était amusé à faire. Ainsi, tous les élèves de la classe avait eu, totalement au hasard, un sujet d'exposé a rendre pour dans un mois. Un mois, cela semble large, mais les consignes étaient complètes et la jeune albinos savait pertinemment que si elle ne commençait pas dans l'immédiat, elle allait oublier ce devoir et finir par ne rien rendre du tout, ou voir dans son agenda la veille du rendu qu'elle devait le faire. Alors elle se dirigeait vers la bibliothèque, réfléchissant. Sans quitté sa feuille des yeux, elle lisait cette fois ci à voir haute, tortillant une mèche de cheveux entre ses doigts d'une main.

" Vous rendrez un exposé sur les acromantula, relatant des spécificités de leur espèce, leurs habitudes, leur cycle de vie et leur histoire... "

Elle soupira, fermant brièvement les yeux tout en lâchant sa mèche pour tenir la feuille de ses deux mains avant de rouvrir les yeux pour fixer le papier.

" Je n'aime pas les araignées... "

Souffla-t-elle d'une petite voix plaintive. En vérité, elle n'aimait ni les araignées, ni les interrogations orales... Cet exposé allait être une véritable épreuve pour elle. Mais elle devait maintenir sa moyenne pour finir son année. Au fond, elle s'en sortait plutôt bien, si on excepte les devoirs qu'elle a oublié de rendre voir de faire car mademoiselle la sorcière albinos est trop distraite pour bien se souvenir de tout le travail a rendre. En soit, la théorie était même son domaine de prédilection, car elle demeurait encore un peu maladroite pour exceller dans la pratique. Cependant, tout dépendait du sujet... Or, ce sujet là était loin de l'enchanter. Elle allait devoir faire un effort afin de se motiver à rendre un devoir convenable.
Ainsi, elle pénétra dans la grande bibliothèque déjà bien peuplée, levant enfin le regard de sa feuille d'énoncé. Allant voir le plan, elle se dirigea ensuite vers le rayon d'étagères qui l'intéressait, parcourant du regard les titres des ouvrages. De justesse, elle s'arrêta avant de heurter un homme qu'elle regarda par la suite. Il lui semblait plutôt grand et surtout, plutôt âgé pour n'être qu'un élève. Cependant, elle ne l'avait encore jamais vu. Un nouveau professeur ? Voici qu'il se retournait, lui faisant face et, sans trop de raisons, il commença a parler un peu beaucoup et un peu vite. La sorcière eut alors un petit sourire.

" Bonjour. Ne vous en faites pas, en fait, je cherche des livres sur les acromantula, il me semble que c'est ici les rayons sur les créatures magiques... Du moins, si je ne me suis pas trompée... "

Elle semblait songeuse, essayant de se souvenir du plan qu'elle avait consulté à peine plus tôt. Décidément, elle n'était pas capable d'être sûre d'elle ... Il fallait toujours qu'elle doute. En même temps, étourdie qu'elle était, il y avait de quoi douter. Face à sa propre incapacité, elle soupira un peu avant d'avoir un petit sourire gêné qu'elle adressa a l'inconnu.

" Peut-être que vous savez où ils sont ranger ... "

Après tout, cet homme prétendait se souvenir parfaitement des lieux, alors il devait bien pouvoir trouver de tels ouvrages... A moins de n'avoir jamais eu le besoin/l'envie de les consulter... Ou d'avoir menti ou légèrement exagérer la réalité sur sa connaissance de l'endroit. En tout cas, elle allait bien vite le savoir avec sa réponse.


Voir le profil de l'utilisateur
Hector Doom
Neutre
Hector Doom
Messages : 22
Date d'inscription : 25/11/2018
Dim 9 Déc - 22:49

La jeune femme souriait et semblait ne plus se rappeler de la position exacte de ce qu’elle cherchait.

Alors comme ça on cherche des bouquins sur les acromantulas. C’est votre jour de chance, quatre en haut et quatre à gauche, pour les huit pattes de nos amis.

Je prends la direction du bout de la commode et je commence à monter l’échelle à roulette en donnant un coup de pied sur le bords suffisamment précis pour arriver en plein sur ce que la demoiselles cherchais. Je sors alors de l’énorme étagère un bouquin assez épais la couverture est velue et il a de sacré croc.

Un conseil soyez doux avec ce coquin, il est vieux mais il connait plein de chose sur l’intégralité des créatures magiques qui jonchent ce sol.


Je sors le monstrueux livres des monstres de son étui et viens le poser sur la table. La jeune fille le regarde un peu dubitative, c’est en quelle année déjà qu’on choppe ce satané bouquin ?

Attendez ne me dites pas que vous ne connaissais pas le monstrueux livres des montres ! C’est un ouvrage sublime que n’importe quel prof normalement consti…. Ah mais ça explique tout, vous avez qui comme prof de créatures magiques ?

A l’écoute du silence qui sifflait entre mes oreilles tout s’éclaire pour moi, absence d’apprentissage avec le livre le plus coté de ma génération bref cette école à besoin d’un prof de créature magique.

Petite question ? Pourquoi tu t’intéresses aux acromantulas ? C’est ton kiff les araignées ? Attention hein je juge pas c’est juste que c’est bien rare les jeunes filles qui apprécie les octopodes…


Rien qu’au dégout qu’exprimait son visage je savais que c’était pour tout autre chose. Surement un devoir ou un exposé à la con que les profs « modernes » adorent proposer. Elle commence donc à m’expliquer et en effet c’est une expression orale… Super pédagogue enfin bon, je pense que ça reste nécessaire même si à leur âge j’était pas très doué ni très fan de ce genre d’exercice.

Je vois bon ben je peux te filer un coup de mains qu’en pense tu ?
Voir le profil de l'utilisateur
Erika Nova
Neutre
Erika Nova
Messages : 15
Date d'inscription : 30/11/2018
Dim 9 Déc - 23:56

Une rencontre bien naïve.

ft. Hector Doom




L'homme lui fut d'une bien bonne aide. En effet, en un rien de temps il fut capable de lui indiquer les emplacements des ouvrages et même de les lui chercher. Erika le regardait sortir l'énorme ouvrage poilu, déjà effrayée à l'idée de le manipuler... Il inspirait autant confiance que le sujet de son exposer. Elle écoutait les conseils de l'inconnu sans quitter l'ouvrage des yeux. Entendant par la suite la question que posa l'homme, elle leva son regard, un brin perdue. Que répondre à tout cela, elle n'en était pas certaine et craignait que son silence ne finisse par s'avérer gênant.

" Euh... "

Débuta-t-elle avant de réaliser qu'aucun nom de lui venait en tête. L'avait-elle oublié ou n'avait elle pas encore de professeur dans cette matière ? Toujours aussi certaine d'elle-même, la sorcière était bien incapable de trouver la réponse. Malgré tout, l'inconnu sembla comprendre. Il avait même l'air de comprendre beaucoup de chose et semblait très bien lire sur le visage de la jeune albinos qui se tenait devant lui. En tout cas, il changea de sujet, lui demandant pourquoi elle s'intéressait à ces grosses araignées, lui demandant si c'était son truc. Même si son visage parlait pour elle, Erika fit l'effort de répondre oralement.

" Pas vraiment non... J'ai un exposé oral à présenter dans un mois et j'aimerais commencer à me documenter ... "

Répondit-elle. Son regard se baladait entre le futur professeur et l'ouvrage inquiétant qu'elle ne se voyait vraiment pas manipuler. Mais il allait bien falloir trouver le courage pour faire correctement son devoir. Puis, Erika avait bien trop honte d'être si craintive pour demander de l'aide pour toucher un livre. Alors qu'elle réfléchissait déjà à la façon de s'y prendre, la voix de l'homme la tira de ses pensées. Ce dernier venait-il bien de lui proposer son aide ? Alors qu'ils se rencontraient à peine et qu'ils ne savaient même pas le nom l'un de l'autre ? Cela su surprendre l'albinos... Jusqu'à ce qu'elle se dise qu'elle aurait très certainement fait pareil si les rôles avaient été inversé. Ainsi fut-elle touchée de la proposition de l'homme et retrouva son doux sourire.

" Et bien, si ça ne vous embête pas ce ne serait pas de refus. "

Après tout, il semblait s'y connaître, bien mieux qu'elle en tout cas. Et avoir l'avis d'un ancien élève pouvait toujours aider pour ce genre de devoirs. Surtout que, même s'il était plus âgé, il avait l'air fort sympathique et il n'intimidait pas autant Erika qu'elle ne l'aurait cru. Sûrement parce qu'ils avaient en commun cette incroyable bonté. Ainsi, elle lui montra la fiche avec l'énoncé de l'exposer. En soit, il n'apportait pas grand chose de plus cet énoncé, mais il permettait de savoir précisément ce qu'il fallait chercher.

" Voici ce que je dois faire. "

Dit-elle en montrant la fiche, lui laissant bien le temps de lire avant de la baisser.

" Mais, ne vous sentez surtout pas obligé... C'est déjà bien gentil de m'avoir aidé à trouver le livre... "

Ajouta-t-elle, ayant eu l'impression qu'elle allait un peu vite abuser de la gentillesse du monsieur. Bien qu'au fond, ce fut lui qui s'était proposé, mais cela n'enlevait pas le sentiment de la jeune fille qui préférait s'assurer que cela ne lui posa aucun soucis. Une fois la confirmation reçue, elle eut un sourire soulagé, posant ses affaires sur la table pour sortir de quoi écrire. Tout ce que pourrait lui dire l'ancien élève lui serait bénéfique. Elle s'assit ensuite, invitant l'homme à s'asseoir à ses côtés. La jeune sorcière regardait ensuite l'ouvrage, réfléchissant tout en faisant tourner sa plume entre ses doigts avant de regarder à nouveau l'inconnu.

" Euh... Vous savez par où commencer ? "



Voir le profil de l'utilisateur
Hector Doom
Neutre
Hector Doom
Messages : 22
Date d'inscription : 25/11/2018
Mer 12 Déc - 11:59

Halala ces jeunes, je la sens déjà hésitante quant à l’aide qu’un parfait inconnu lui propose et c’est bien normal. Finalement, elle accepte dans une espèce de réflexion continue sur l’ouvrage qui semble la terrifier. Alors qu’elle me demande par où peut, on commencer avec cette vieille canaille, je l’invite à s’asseoir à côté de moi. La jeune tire alors une chaise du plus discrètement possible vue le silence morbide qui règne ici. Les énormes étagères nous encerclent tel des monuments menaçants et mon premier pseudo-cours commence…

Bon n’aie pas peur, tu n’as rien à craindre de lui tant que je suis là, la première chose à faire c’est de lui caresser l’échine, dans son cas ce sera soit se reliure soit sa couverture. Si tu ne le fais pas, il va commencer à s’exciter et à vouloir te mordre, c’est pour ça qu’il est impératif de ne pas le libérer avant, il s’ouvrira de lui-même.

Je me rends compte après coup que ce n’est pas très encourageant de démarrer sur les risques et que la jeune fille semble encore plus tendue… Je bloque sur la goutte de sueur qui commence à perler sur sa tempe puis pose ma main lourde sur son épaule. Elle émet un léger sursaut avant de me regarder droit dans les yeux. Je plonge alors mon regard dans le siens.

Ça va aller, je suis là et je ne me suis jamais fait mordre alors il n’y a aucune raison pour que cela t’arrive, je suis sûr que tu es une élève brillante. Si tu veux, je te montre.

Elle acquiesce timidement et commence à m’observer sous tous les angles. J’approche alors la main de l’objet poilu et commence à le grattouiller. Le livre se met alors à grogner de plaisir alors que je sens l’élève se mettre derrière moi presque en se cachant comme un enfant qui a peur. Je me retourne alors et affiche un large sourire.

Ne t’en fais pas, regardes, si tu utilises tes ongles, il s’ouvrira encore plus vite moi je n’en ai pas assez pour cela mais il ne m’a pas mordu pour autant.

Elle soupire comme pour se rassurer et repositionne sa chaise à côté de moi. Le livre s’ouvre alors et dévoile des pages certes vieillies par le temps, mais toujours aussi fournies en informations utiles sur les créatures magiques. Je referme alors l’ouvrage et le fait glisser en face de la jeune sorcière.

Allez lance toi et quoi qu’il arrive je suis juste à côté de toi donc il ne t’arrivera rien.
Voir le profil de l'utilisateur
Erika Nova
Neutre
Erika Nova
Messages : 15
Date d'inscription : 30/11/2018
Mer 12 Déc - 14:53

Une rencontre bien naïve.

ft. Hector Doom




La jeune étudiante avait le sentiment d'être d'un ridicule exaspérant. Heureusement, l'adulte ne semblait pas se moquer d'elle, c'était déjà un début. Ainsi, calmement, il lui expliqua comment obtenir du livre qu'il s'ouvre sans risquer d'y perdre un bras. Elle écoutait, attentive, toujours un brin nerveuse. Quand son regard quittait le professeur il se fixait sur l'ouvrage comme si elle redoutait que celui-ci ne lui bondisse dessus, bien qu'elle se doutait qu'il s'agissait là d'un peu de paranoïa.
Sentant probablement ses réserves, il fallait bien avouer que la jeune albinos était plutôt expressive quand elle avait peur, il s'efforça de la rassurer, mettant une main sur son épaule, ce qui déclencha un sursaut, puis en lui disant qu'il était là. Il prit même le temps de la flatter en supposant qu'elle était une bonne élève, ce qui la fit légèrement rougir. Quant à sa proposition qu'il lui montre, elle accepta d'un hochement de tête. Ainsi, l'homme débuta ses manipulations sur le livres qu'elle observait avec attention. Le livre avait vraiment l'air d'apprécier les caresses et la jeune femme se sentait presque un peu moins craintive de le voir comme ça.

Erika était peu bavarde, surtout parce qu'elle était concentrée. Elle observait et écoutait avec attention, tâchant de mémoriser cela au cas où elle serait à nouveau confrontée à l'ouvrage. L'homme lui indiqua que si elle utilisait ses ongles pour faire des papouilles au livres, il s'ouvrirait plus rapidement. C'était une information plutôt pratique. En tout cas, elle se sentait un peu plus calme et soulagée que le livre finisse par s'ouvrir. La sorcière souriait à l'homme.

" Merci pour votre aide... "

Elle se pencha ensuite légèrement sur le livre, approchant une main hésitante vers les pages. Avait-elle le droit de les toucher ou était-ce au livre de le faire? L'inconnu semblait l'encourager à le manipuler par elle-même. Timidement, elle saisit la première page qu'elle tourna en douceur, cherchant un potentiel sommaire qui aurait su l'aider à trouver plus facilement le chapitre recherché. Remarquant que l'ouvrage ne semblait pas dérangé, elle continua à le manipuler avec un peu plus d'assurance, mais toujours en douceur pour ne pas le froisser. Elle avait déjà pour habitude d'être très soigneuse, mais là, elle l'était encore plus.
Une fois les pages sur les acromantis trouvée, elle commençait à parcourir la page des yeux. Les dessins de l'araignée lui décrochèrent une grimace de peur et d'une pointe de dégoût. Elle n'aimait pas dire ou penser que telle ou telle créature était "moche", mais elle avait vraiment du mal avec les araignée. Son regard restait un moment sur la page, puis alla relire pour la millième fois l'énoncé avant de réellement se concentrer sur le livre pour chercher et noter les informations importantes pour son exposer. Elle fit cela quelques instants avant de se tourner vers l'homme... Elle se demandait s'il ne risquait pas de s'ennuyer à rester là à la regarder noter les informations du livre. En quoi pourrait-il encore l'aider ? Elle aurait sûrement des questions au bout d'un moment, mais en attendant ?
Alors qu'elle se demandait s'il ne risquerait pas de s'ennuyer, ses pensées furent interrompue par une question en soit toute bête, mais à laquelle ni l'un ni l'autre n'avait songé jusque là.

" Au fait monsieur, comment vous vous appelez ? "

Elle se senti un peu bête de demander ça comme ça, mais il fallait bien que ce soit abordé. Bien sûr, il ne fallait pas non plus qu'elle se disperse et oublie son objectif et son exposé. Mais en savoir un peu plus sur cet étrange inconnu qui avait accepté d'un coup de lui venir en aide sans rien demander en échange, c'était quand même quelque chose d'important pour elle.


Voir le profil de l'utilisateur
Hector Doom
Neutre
Hector Doom
Messages : 22
Date d'inscription : 25/11/2018
Jeu 13 Déc - 14:40

La jeune fille se penchant donc sur l’ouvrage et commença à prendre des notes, visiblement, c’est une élève très studieuse elle commence à prendre des notes en se plongeant dans le livre, elle me remercia et continua d’étudier les acromantis qui, rien qu’en voyant son visage grimaçant je commençais à me douter qu’elle n’était pas du tout accro à ses petites bêtes. Alors que je contemple ce qui était autre fois ma seconde maison, sa fluette me sort de mes songes. Elle me demande, avec une gentillesse et une petite sorte de malaise tout à fait compréhensible vue le silence gênant qui plane dans la salle, mon nom… C’est vrai d’ailleurs, je ne sais pas le sien non plus…

Je m’appelle Hector Doom et toi madame l’amoureuse des araignées.

Elle me regarde avec un demi sourire et me donne son nom, c’est donc miss Erika Nova… Intéressant. Peut être que si je tente une petite vanne ça détendra un peu l’atmosphère.

Donc si on se réfère à mon nom et à la catastrophe ambulante que je suis tu dois être aussi brillante qu’un astre céleste…

Elle commence à rigolais mais j’ai du mal à savoir si c’est un rire sincère ou juste un rire gêné du fait de mon âge. Je me demande alors comment faire la conversation avec elle, la dernière fois que j’ai eu une conversation aussi étayée c’était avec un vendeur de reliques magiques qui avait recueillie un Botruc mal en point. Bref que dire de plus, peut être parler un peu de ce qui risque de se passer plus tard, à savoir mon hypothétique passage au rang de professeur de Poudlard.

Bon et si tu veux tout savoir je ne suis pas ici par nostalgie, enfin pas que, mais parce que le dirlo, Mr.Miller m’a demander de venir, peut être pour un poste de professeur en créature magique alors, si je l’obtient se job on sera surement amené à se voir plus souvent.

Alors que je lis son étonnement je lui fais un bref clin d’œil.
Voir le profil de l'utilisateur
Erika Nova
Neutre
Erika Nova
Messages : 15
Date d'inscription : 30/11/2018
Ven 14 Déc - 13:34

Une rencontre bien naïve.

ft. Hector Doom




L'homme se présenta sous le nom de Hector Doom qui ne disait rien du tout à la jeune demoiselle. Mais au moins, il avait répondu. Et avec le sourire en plus, ce qui était quelque peu rassurant. Sans trop de surprise, car cela allait dans la logique d'une simple conversation de ce type, il lui retourna la question. Gardant son doux sourire, elle répondit simplement.

" Je m'appelle Erika Nova. "

L'étudiante ne s'attendait certainement pas à la réplique qu'allait lui sortir l'homme qui fit une étrange comparaison entre leur noms pour au final y dissimuler un compliment. Cela lui déclencha un petit rire mi-flatté mi-gêné ainsi que quelques faibles rougeurs. Puis elle se senti un peu ridicule de rougir si aisément de la sorte et replongea un peu dans ses notes, sans pour autant se désintéresser de l'inconnu qui au moins avait un nom maintenant. Hector Doom. Elle allait devoir le retenir. D'autant plus avec ce qu'il allait lui révélé.
En effet, ce fut lui cette fois qui brisa le silence, lui expliquant qu'il avait été appelé pour un potentiel poste de professeur au sein de l'académie et qu'ils seraient amenés à se revoir. Quand il avait commencé à parler, elle finissait d'écrire son mot pour le regarder, juste avant la fin de sa phrase. Ainsi elle pu voir ce petit clin d'oeil qu'elle ne su pas trop comment prendre... Dans le doute elle y répondit avec un sourire.

" Je vois, c'est vrai que cette matière manque un peu. Enfin, vous aurez su le constater par vous même... "

En effet, le fait qu'elle n'avait jamais eu à faire à cet ouvrage et ses maigres connaissances dans le domaine était suffisant pour constater cela. Au moins, elle était sûre d'avoir un professeur sympathique qui ne l'intimiderait pas autant que les autres. Et ça, ce n'était franchement pas de refus ! Cela ne voulait pas dire que les autres étaient méchant, mais, ils avaient le don de lui faire peur... A chaque fois qu'on l'interrogeait elle pâlissait à l'idée de se ridiculiser en ne connaissant pas la réponse ou en ayant pas suivi la question, se retrouvant donc forcer de demander à ce qu'elle soit répétée.

" En tout cas, j'espère que vous serez pris. "

Souriait-elle en continuant ses notes, toujours attentive. Ainsi, elle rentabilisait tout de même le temps de travail tout en s'autorisant à discuter avec Hector. Bien sûr, cela n'optimisais pas sa concentration qui avait déjà sans ça l'habitude de se faire la malle, mais au moins, elle travaillait quand même un peu. Puis, ça ne la dérangeait pas de discuter, au contraire. Elle angoissait moins à se dire qu'elle devrait présenter cette effrayante créature à l'oral devant toute une classe. Pleins d'yeux rivés sur elle... Cette seule idée lui décrocherait presque une frisson d'angoisse. Elle secoua la tête pour chasser cette pensée, faisant mine de remettre sa frange en place pour que cela passe inaperçu. Elle afficha ensuite un léger sourire, continuant ainsi ses notes, se concentrant davantage sur la présence rassurante bien que parfois un peu déconcertante que sur la perspective de cet oral.




Voir le profil de l'utilisateur
Hector Doom
Neutre
Hector Doom
Messages : 22
Date d'inscription : 25/11/2018
Mer 19 Déc - 8:03

Je commence à me sentir un peu bête, c’est vrai dès que je repense au fait que je vais devoir faire mes preuves en temps que professeur ça me stress un peu mais bon, faudra bien passer par là pour se faire une place importante dans le monde des sorciers, sans compter que la golemancie est de plus en plus oublier alors pourquoi ne pas voir naitre une nouvelle génération contrôlant ces sortilèges si utile… En espérant que tout les élèves soit aussi sympa qu’Erika, la jeune fille m’écoute sans sourciller et bien qu’elle soit timide en un point elle me ressemble.
Alors qu’elle m’avoue son espoir pour mon acceptation je commence à rougir et je constate qu’elle vient de le remarquer alors qu’elle prend des notes du fabuleux recueil. Vue comme elle a l’air concentrée je me demande si je ne lui ferai pas un petit cours sur ce genre de créature. J’attrape alors dans ma sacoche un peu d’argile et commence à modeler une forme arachnéenne. La jeune femme arqua un sourcil en laissant sa concentration s’envoler pour m’observer à l’œuvre. Mes ongles creusent un peu la terre de feu pour donner un rendu extrêmement réaliste. Alors que ça chaise crisse légèrement, surement du fait d’un frisson à la vue de ce qui semble l’effrayer.

Ne t’inquiète pas ce n’est qu’une représentation de c’est créature en miniature, sans venin et entièrement sous mon contrôle.

L’Arachné prend alors vie et commence à se déplacer.

Comme tu peux le voir sur ce modèle elle possède des crochets, normalement contenant un venin suffisamment pour détruire les liaisons chimiques de la chair et transformer tout corps en bouillie… Oh pardon je comprend que c’est un peu effrayant mais bon c’est selon moi le minimum à savoir pour espérer avoir une note correcte.

Alors qu’elle déglutit d’angoisse je fais en sorte que l’araignée de glaise se couche au sol les jambes écartelées.

Vas y je l’ai remis à son état de statue tu peux l’étudier en détail à ta guise.

La jeune fille rapproche sa chaise de la table et se penche vers la créature inanimée.
Voir le profil de l'utilisateur
Erika Nova
Neutre
Erika Nova
Messages : 15
Date d'inscription : 30/11/2018
Ven 21 Déc - 20:17

Une rencontre bien naïve.

ft. Hector Doom




Alors qu'elle avait réussi à trouver une concentration plutôt acceptable pour travailler dans de bonnes conditions, la jeune sorcière fut distraite par les mouvements du professeur qui semblait jouer avec de l'argile. Avait-il seulement le droit de faire ça ici ? Personne ne semblait réagir à part elle... En tout cas, la concentration qu'elle avait réussi à obtenir s'envola en un rien de temps et elle regardait l'oeuvre de Hector prendre doucement forme. Plus cela allait, plus elle comprenait ce qu'il sculptait... Et elle ne s'attendait guère à un résultat si réaliste. En effet, on aurait presque dit une vrai, la seule différence était la couleur... Ce n'est que de l'argile... Ce n'est pas une vrai... tenta-t-elle de son convaincre, ayant reculé sa chaise comme par réflexe. Mais dès que son regard se posait sur la créature factice, un frisson de terreur parcourrait son corps. Hector tenta de la rassurer, mais il ne fit que rejoindre la voix dans sa tête qui tentait vainement de faire la même chose depuis tout à l'heure.

Le pire fut bien quand elle prit "vie", cette chose. La voir se mouvoir avec tant de réalisme ne rassurait pas l'étudiante. Le pire était bien le fait qu'elle avait parfaitement conscience que ce n'était pas une vrai acromantis et qu'elle ne courrait aucun danger... Mais la peur demeurait. Alors, en plus d'avoir peur, elle se sentait ridicule... Quel doux mélange !
Tout en la faisant se mouvoir, le professeur débuta des explications qui ne furent malheureusement écoutée qu'à moitié. Erika était en effet incapable de quitter la reproduction des yeux, comme si celle ci allait lui sauter dessus à tout moment, ce qui aurait été une bien méchante blague à lui faire... La plupart de ses camarades en aurait été capable d'ailleurs... Mais heureusement, pas Hector ! En effet, après avoir terminé ses explications, il laissa la sculpture s’aplatir, redevenant à son état d'objet sans vie. Il admettait même savoir que c'était "un peu effrayant... "

" "Un peu effrayant" ? Mais non... Je vais juste en faire des cauchemars... "

Tenta-t-elle de plaisanter pour se détendre elle-même, mais au final cela passa davantage pour du sarcasme. Ainsi, rapprochant doucement sa chaise, elle tendit timidement les mains vers la sculpture avant de la prendre, frissonnant à nouveau. La regardant, elle la fit tourner entre ses doigts pour en voir chaque détail, bien malgré elle... Mais il le fallait, pour ses études. Même si au fond... elle savait déjà qu'elle en ferait réellement des cauchemars. Soulevant timidement une patte, elle scrutait chaque détail avant de retourner un peu sur l'image du livre pour comparer. Après avoir bien examiner la bestiole, elle la reposa délicatement sur la table.

" En tout cas... Vous êtes très doué en sculpture... "

Souriait-elle légèrement, encore un brin nerveuse. Au moins, il n'était pas tomber dans la facilité de lui faire une mauvaise blague.

" Et merci pour ces informations... Vous vous y connaissez vraiment beaucoup. "

En y repensant, elle se dépêcha de noter ce qu'elle avait pu retenir de son discours précédent avant de l'oublier. Ainsi s'appliquait-elle à faire cela, écrivant d'une écriture très appliquée sur son cahier. Cela fait, la jeune sorcière pris un temps pour se relire, tortillant une mèche de cheveux entre ses doigts, distraitement. C'était déjà un bon début, même si elle avait encore pas mal d'informations à chercher. Puis après, elle allait devoir réfléchir à la mise en forme de son exposer, sans oublier une longue préparation psychologique au fait de passer devant tout le monde... De devoir faire une chose qui l'angoisse pour présenter une créature qui lui fait peur... Ah, ce devoir allait être une vraie torture pour la sorcière albinos... Elle aurait préféré tomber sur les licornes. C'était un peu cliché, mais au moins, ça faisait beaucoup moins peur ! Ou les dragons! Bon, ils sont aussi un peu effrayant, mais moins que les acromantis et toute autre sorte d'araignées...
Après s'être relue, son regard se posa à nouveau sur la petite sculpture avant de s'arrêter sur Hector. Elle le regardait un moment avant de briser le silence qui s'était à nouveau installé.

" Dites, je peux vous poser une question ? "

Demanda-t-elle doucement. Elle attendant ainsi son approbation avant de poser sa question.

" Qu'est-ce qui vous a conduit à vous intéressé autant aux créatures magiques ? "

Prononçant ces mots, Erika osait espérer que cela n'allait pas sonner comme une question indiscrète. Mais, elle était un peu curieuse de savoir ce qui pouvait susciter un tel intérêt pour ce sujet chez le professeur. Et surtout, comment il faisait pour ne pas avoir peur... Mais ça, elle ne le demandait pas... Après tout à ses yeux, c'était elle qui était trop craintive et pas les autres qui étaient courageux.



Voir le profil de l'utilisateur
Hector Doom
Neutre
Hector Doom
Messages : 22
Date d'inscription : 25/11/2018
Mer 26 Déc - 11:51

La petite albinos me regarda d’un coup avec une sorte d’interrogation sur son visage la coupant dans sa prise de note. Bien que je m’amuse à imaginer la tête de moi en temps que prof le silence se rompt sous la voix fluette de la jeune fille. Elle se demande d’où vient ma passion pour les créatures magiques. Par où commencer, c’est vrai qu’il y a tellement de raison qui m’ont poussé dans les bras des fantastiques bêtes qui nous entourent.

Et bien il y a de nombreuse raison qui m’ont attiré dans cette voie jeune fille. A la base c’était principalement parce que je créais des golems, j’ai commencé en papier par de simple origami animé puis je me suis perfectionné là-dedans. Puis une chose en entraînant une autre je suis rentré à Poudlard j’était certes renfermer sur moi-même mais au moins j’avais le mérite de me débrouiller seul. J’ai rapidement été pris d’affect par mon professeur de créature magique alors que je plongeais littéralement dans quelques matières j’ai majoré sur toutes mes années celle là tout me fasciné de la plus petite fée au plus grand des dragons.

L’étudiante avait complètement laisser tomber son sujet et buvait mes paroles surement un peu pompeuses pour une fille de son âge, mon dieu j’ai l’impression d’être un grand père en plein récit de ses histoires de jeunesse… Enfin bon.

Je me suis lié d’amitié avec un Chuppacabra étant jeune il était seul, abandonné par sa famille…Un peu comme… Bref. Je l’ai élevé et relâché comme il se doit puis le professeur Crowley, enfin mon ancien prof m’a engagé pour les vacances d’été pour m’occuper de tout ses petits monstres comme je n’avais nulle part où aller alors j’ai appris à les connaitre les apprécier et surtout les respecter… pas comme d’autre mais bon, tout le monde n’est pas parfait.

Alors que je finissais mon récit je voyais ses yeux étinceler comme si elle… m’avait écouté… mon dieu c’est une première…

Et toi, tu en es où dans ta scolarité ? Enfin si ce n’est pas trop indiscret…
Voir le profil de l'utilisateur
Erika Nova
Neutre
Erika Nova
Messages : 15
Date d'inscription : 30/11/2018
Jeu 3 Jan - 15:55

Une rencontre bien naïve.

ft. Hector Doom




En posant sa question qui lui semblait d'une banalité presque affligeante, la jeune sorcière ne s'attendait certainement pas à une réponse si complète et fournie. Le professeur avec l'art de la parole et l'art de captiver les oreilles. C'était peut-être car son publique actuel était facile à fasciner, mais selon la demoiselle il était doué à cet exercice. Elle en oublia même de poursuivre ses notes. En même temps, si elle avait tenté de le faire, elle aurait perdu le fil de sa réponse et cela n'aurait pas été correcte pour l'homme qui parlait. Alors Erika avait préféré se concentrer sur ce qu'il disait plutôt que sur son exposé. De toute façon, elle avait du temps. A l'entendre, elle imaginait que Hector était de ces personnes qui avaient eu une vie bien remplie où il se passait tant de chose qu'à chaque sujet il avait de quoi sortir une anecdote intéressante. Pas comme elle...
De son côté, Erika avait mené une vie calme et ennuyeuse a en mourir. Cela la fit un peu réfléchir par ailleurs... Mais surtout, la question que l'homme lui posa. Où elle en était dans ses études ? Que dire ? Elle n'avait pas de réponse à rallonge à offrir, rien en fait. Elle était en dernière année à Poudlard et... Et ensuite ? Elle ne savait pas. La sorcière albinos n'avait pas la moindre idée de ce qu'elle pourrait faire de sa vie et elle savait qu'elle devait se dépêcher de trouver avant qu'il ne soit trop tard.

" Et bien... Je suis en dernière année et... C'est à peu près tout ce qu'il y a à dire... Je m'en sors comme je peux, j'arrive à avoir une moyenne convenable... "

Sa réponse, à peine prononcée, lui sembla nulle. N'importe qui aurait ajouté par la suite ce qu'il comptait faire de sa vie, ce qui l'intéressait le plus, voir, pour ceux qui parlaient le plus, les regrets qu'ils auraient en quittant l'école et leurs espoirs pour l'avenir. Mais la jeune fille n'avait rien de tout cela à ajouter. Elle se trouva soudain fade... Elle ne pouvait pas rester ainsi, une simple présence vide qui ne faisait que suivre les autres et dépendre d'eux... Erika devait sérieusement développer des passions, des rêves, des ambitions. Pourquoi diable cela ne la frappait-elle que maintenant ? Elle aurait pu gagner tellement de temps à y songer plus tôt.
La sorcière retint un soupire d'exaspération face à elle-même. Regardant timidement le professeur, elle décida de reprendre la parole pour éluder une potentielle question sur son avenir, ce qui semblait être la suite logique de la conversation.

" Puis après.. Je ne sais pas encore ce que je voudrais faire plus tard. Je verrais bien... "

Prononça-t-elle avec un léger sourire qui avait pour but de lui donner un air serein alors que cette question l'angoissait de plus en plus lorsqu'elle y pensait. Ses doigts commençaient à jouer avec sa plume, comme une sorte de tic nerveux presque inconscient. Maintenant qu'elle y avait pensé, elle ne pouvait pas s'empêcher de se faire du soucis pour son avenir. Erika réalisait qu'elle avait perdu pendant ces dernières années tout sens des priorités... Elle était tellement attristée de ne pas réussir à se faire d'amis qu'elle a arrêté de penser à ce que pourrait devenir sa vie après l'école.
Un soupire quitta finalement ses lèvres, ce n'était pas le moment de se prendre la tête pour ça.

" Je finirais bien par trouver, c'est sûrement un truc tout bête qui ne m'a pas encore traversé l'esprit... "

C'était sûrement ça. Elle en était convaincue, ou du moins, voulait s'en convaincre. Puis, le moment venu, elle devrait bien demander conseil à des adultes. Mais pour l'instant, la jeune fille préférait se dire qu'elle avait encore du temps devant elle.



Voir le profil de l'utilisateur
Hector Doom
Neutre
Hector Doom
Messages : 22
Date d'inscription : 25/11/2018
Mar 8 Jan - 23:01

On ne sait jamais trop que faire à cet âge et je le conçois très bien… même si ce n’était clairement pas mon cas, après tout je serai bientôt acteur de son orientation alors autant m’investir du mieux que je peux pour lui donner envie de suivre mes pas !

Tu sais en règles générale il est très impressionnant de passer de l’école à la vie active et on ne trouve pas forcement son bonheur du premier coup mais le plus important c’est de s’écouter sois… Un jour mon père m’a demandé de faire un choix entre deux mondes tellement distants de ma famille que je me suis senti comme déchiré dans un choix injuste mais je m’en suis sortie car je n’ai écouté que mon cœur et rien d’autre.

Mais regarde-toi à faire des discours de grand père asthmatique au bord de l’agonie… mon dieu mais où je vais comme ça… l’étudiante me fixer toutefois les yeux pensifs, tout en arquant un sourcil… Je sais que je suis pas doué pour lire les expressions des gens alors autant ne pas s’avancer, si ça se trouve elle est allergique à la craie et j’ai un peu trop secoué mes manches… que faire que faire, ça fait longtemps que j’ai pas eu de discussion aussi longue avec un être humain alors qu’est ce que ça va être face au directeur… La bibliothèque toujours aussi silencieuse nous enveloppa dans une bulle de confort qui m’éclata de manière incontrôlable entre les doigts. Dans ma panique alors qu’une goutte perlée sur mon front je plongeait mon regard dans le sien, éradiquant le chaos de mon esprit tel un patronus fait fuir un détraqueur. La légèreté voilà ce que cette fille m’inspirai.

Ecoute Erika je vais faire tout ce qui est en mon pouvoir pour que tu aimes la matière des créatures magiques même si certaine t’effraye sache que dans mon cours tu ne craindras jamais rien.

Un large sourire se dessine alors sur mes lèvres afin de rassurer la jeune fille qui semblait perdu après cette courte discussion sur son avenir.

Si tu es en dernière année tu as déjà eu de nombreux cours n’est ce pas, alors lequel est ton préféré depuis que tu étudies ici ?
Voir le profil de l'utilisateur
Erika Nova
Neutre
Erika Nova
Messages : 15
Date d'inscription : 30/11/2018
Dim 27 Jan - 20:08

Une rencontre bien naïve.

ft. Hector Doom




En parlant de son incertitude quant à son avenir, Erika aurait dû se douter que le professeur se lancerait dans un discours visant à l'aider à trouver sa voix, même si c'était un truc aussi stupide et bateau que "suis ton coeur". Entre nous, "suis ton coeur" est le conseil le plus vague au monde, ressorti à toutes les sauces pour tous les sujets, il n'avance à rien ! Cependant, pour le coup, Erika eu droit à quelque chose de ce style là, certes, mais entouré de détails sur la vie personnel de Hector que... Qu'elle n'avait pas vraiment demandé à savoir. Cela la pris un peu au dépourvu car cette histoire semblait bien douloureuse pour être lâchée ainsi sur le simple ton insouciant de l'anecdote... Et pourtant ce fut ainsi que l'homme sembla raconter le dilemme qui avait déchiré son coeur à l'époque. La jeune albinos était un peu perdue, devait-elle avoir de la compassion pour lui ou chercher le rapport avec le problème qu'elle avait évoqué ? Car en effet, elle avait un peu de mal à voir en quoi cela pouvait s'apparenté à ce qu'elle vivait. Personne ne la forçait à choisir quoi que ce soit de façon si directe...
Sur le coup, elle ne prononça pas un mot, tout simplement perdue dans cette histoire. Hector dû sûrement le voir, puisqu'il ajouta finalement que son rôle serait de lui faire aimer sa matière tout en la rassurant sur ceci. Ce n'était pas gagné, en effet, et si Erika pouvait sûrement apprécier l'enseignement d'un homme si compréhensible et patient, il y avait fort à douter que cette matière puisse un jour éveiller quelconque passion chez elle.

" Et bien, euh, merci de me rassurer... Je verrais bien quand je serais à votre cours... "

Répondit-elle en souriant faiblement face au large sourire de l'homme. Il semblait bien plus décidé qu'elle, c'était certain.
Par la suite, il lui demanda simplement quelles étaient les matières qui lui plaisaient, surtout quel était son préféré. Elle dû réfléchir un peu. En fait, Erika avait toujours suivi ses cours avec un intérêt relatif, mais elle n'aurait pas trop été capable de dire quelle était sa préférence... Ainsi, sa réponse pu sembler un peu vague.

" Et bien, je ne sais pas trop... J'aime bien le cours de potion et histoire de la magie je dirais... "

Cela ne l'aidait pas beaucoup. Elle aimait apprendre de façon générale, sans préférence particulière, rien qui ne suffise à éveiller chez elle une passion qui lui donnerait un désir pour son avenir... La jeune sorcière s'est tout simplement trop focalisée sur sa solitude et son désir d'avoir des amis pour penser à son propre avenir... Réalisant cela, elle s'en retrouve un peu perdue. Comment a-t-elle pu foirer à ce point ? Un soupire quitta ses lèvres sans qu'elle ne pu le retenir. La voilà qui s'était mise dans une drôle de position pour une dernière année. La plupart des étudiants savaient déjà ou avaient une vague idée de ce qu'ils pourraient faire. Erika s'était trop reposée sur ce qui lui était familier et avait agit comme si elle allait demeurer étudiante à Poudlard toute sa vie, sans penser à ce qu'elle pourrait faire une fois qu'il lui faudra la quitter. En même temps... C'était confortable, d'être étudiante. Mais il allait lui falloir songer à l'étape supérieure. Et ça, ça lui faisait peur. Ce n'était plus familier. Ce n'était plus rassurant. Ce n'était qu'un chemin brumeux et empli de doute et de crainte.

" Je pense qu'il me faudra un peu de temps pour trouver réellement ce qui me plait... "

Concluait-elle, le regard baissé sur ses propres mains qu'elle serrait avec nervosité. Sûrement lui faudrait-il se renseigner sur les métiers qu'elle pouvait pratiquer après l'école. Trouver un conseiller d'orientation ? Cela saurait l'aider. En tout cas, il y avait déjà Hector qui avait bien accepté de lui accorder de son temps. S'il n'était peut-être pas tout à fait objectif, il avait semblé à la sorcière qu'il avait un peu tenté de la convertir à sa matière, il était gentil et à l'écoute. C'était déjà quelque chose d'un peu rassurant.

" Merci en tout cas. "

Souriait-elle doucement. Il méritait bien cela et c'était un peu tout ce qu'elle pouvait faire, le remercier. Et peut-être, bien sûr, plus tard, se montrer assidue à son cours.


Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» [Réservé]Du mal pour faire du bien [Rang D]
» Chaos Nova, Double bash...
» Un jeu très bien =D
» Une musique que j'aime bien....
Sauter vers: